Histoire du vinyle : La grande et belle histoire du vinyle
1284
page-template-default,page,page-id-1284,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

Histoire du vinyle

Platine vinyle, tourne disque, vinyle, platine disque, l’histoire du vinyle en quelques mots

Faire tourner un disque sur un plateau à une certaine vitesse, déposer un « diamant » dans un sillon, une tête de lecture fixée au bout d’un bras pivotant restituera un signal électrique, se laisser envahir par un son pur.

Aujourd’hui que ce soit en 45 ou en 33 tours, en disques colorés, translucides ou simplement noir, les disques vinyles sont plus que jamais revenu.

platine-vinyle-enorme

disque-vinyle

Le 78 tours avec un titre par face d’environ 4 minutes fut l’ancêtre des 33 et 45 tours, il apparaîtra au début du 20e siècle pour disparaitre vers 1950 car une pénurie de résine (oui car les 78 tours étaient fabriqués en résine d’origine animale sécrétée par un insecte, Cire, coton et ardoise) lors de la Deuxième Guerre mondiale a forcé l’arrivée du polychlorure de vinyle ou PVC.

En 1946 Columbia lance les microsillons et seront commercialisés en 1948, avec cette matière synthétique thermoplastique la qualité acoustique du 33 tours est considérablement améliorée, en effet au niveau du bruit de fond, de la dynamique ou encore de la durée d’enregistrement qui passe de 4 à 30 minutes, dans un premier temps plutôt fait pour des oeuvres classiques. Le phénomène se propage en quelques années, l’âge d’or du vinyle commencera alors à partir de 1958.

Les fabricants améliorent de plus en plus la technique, les disques sont plus résistants (150gs ou plus) avec des pochettes de couleurs. C’est seulement en 1976 que le Maxi 45 tours arrive en France.

Il faut bien comprendre que le vinyle est le seul moyen d’écoute jusqu’en 1961, avant que Philips lance la cassette qui a son tour révolutionnera la production musicale, comme le succès du Compact disque qui fait son apparition en 1982, lui réussit à convaincre tout le monde de sa qualité.

Le disque vinyle prend alors un coup et ses ventes chutent, le taux de vente n’est plus qu’à 6% malgré un petit retour en 1990 grâce à l’invention du mix et du scratch par les djs

Soixante après son invention, celui-ci fait son grand retour ! En effet même dans les rayons de grandes surfaces on peut trouver des artistes réédités.

Aujourd’hui des consommateurs de toute âges, des collectionneurs, des inconditionnels, des amoureux de l’objet ou de la sonorité recherchent les grands classiques comme Led Zeppelin, Bob Dylan ou encore les Beatles.

Les disques vinyle sont aussi acheté pour leurs pochettes mythiques et finissent en décoration dans un cadren